Petit pain brioché low carb

Recette low carb: petit pain brioché délicieux et facile à réaliser 

Je vous propose une recette de petit pain brioché facile à faire que j’ai trouvé sur le site lowcarbsfrance.wordpress.com. La blogueuse réalise ses petits pains au micro-ondes, plus ou moins même recette, 1 minute 30 de cuisson et c’est prêt. Je confectionne les miens au four car je n’ai pas de micro-ondes. Je fais des fournées de 4 petits pains brioché à la fois pour le côté pratique. 

Ingrédients pour 1 portion 

1 œuf

20 g de poudre d’amandes 

10 g de farine de coco

1 cuillère à soupe de stévia

1/4 de cuillère à café de bicarbonate 

20 g de beurre

Préparation pour 1 petit pain brioché low carb 

1. Préchauffez votre four à 200°C pendant 10 minutes.

2. Dans un saladier mélangez la farine de coco, la poudre d’amandes, la stévia, le bicarbonate. 

3. Incorporez le beurre coupé en petits morceaux préalablement ramolli et l’œuf puis mélangez le tout jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. 

4. Beurrez généreusement les bords d’un petit ramequin et versez le contenu du saladier. 

5. Enfournez et laissez cuire 25 minutes à 180°C.

6. Laissez refroidir après cuisson et démoulez pour déguster. 

 

Vanille & Marille: le marchand de glaces artisanales à Berlin 100% delicieuses et 100% sans trucs chimiques ajoutés

Manufacture de glaces « …100% natürlich! » Vanille & Marille, 5 adresses sur Berlin et Potsdam! …Marille ça veut dire abricot en allemand 

Si vous faites un tour à Berlin cet été, je vous conseille d’ajouter « Vanille & Marille » à votre to-do-liste car leurs glaces en valent le détour. 

Le slogan « …100% natürlich! » annonce la couleur et la phrase d’accroche sur leur brochure de spécifier: « Ins Eis kommt nur, was ins Eis gehört « , traduction: « Dans la glace vient seulement ce qui appartient à la glace ». À savoir des ingrédients 100% naturels et de premier choix, pas de colorants ajoutés ni arômes ajoutés ni conservateurs et sans ajout de produits industriels tout-faits. De plus, les produits proviennent autant que possible de la région berlinoise, ils sont Bio et issus du commerce équitable. 

Dans chaque boutiques, jusqu’à 20 sortes de glaces sont proposées dont certaines sont veganes, sans lactose et sans gluten. Ils faut dire que les parfums font rêver: mangue indienne, fraise et mascarpone, vanille mexicaine, glace caramel et beurre salé…j’en passe et des meilleures. Les glaces sont à emporter et consommables dans un cornet ou dans un pot. Les prix sont acceptables  aux vues de la qualité du produit et de la joie ainsi dispensée aux gentils consommateurs: c’est 1€30 la boule ou 1€60 pour les sortes alambiquées du genre citron vert et éclats de chocolat noir. Les tarifs sont dégressifs, plus vous en mangez moins c’est cher!

Le personnel est aussi bien amical que diversifié. Jeunes, moins jeunes, d’horizons culturels divers et surtout ne porte pas d’uniforme, ce que je trouve plus humain. Anna, employée à la boutique de Tempelhof, accueille tous les clients de façon égale et polie. Elle répond à toutes mes questions avec amusement lorsque je lui dis que j’écris un blog. Le scoop du jour: à U-Schlesischestor Bahnhof, Schlesischesstrassez 7, a ouvert la semaine dernière un nouveau commerce « Black Puddel Eis Club »à comprendre « Le club à glace du caniche noir ». Ils proposent des gaufres et des glaces faites par les artisans glaciers de Vanille & Marille. Les prix sont plus hauts, à savour 1€80 la boule. La clientèle n’est pas la même puisque le Caniche noir se trouve dans l’un des quartiers les plus animés de Berlin.

Pour la petite histoire…

Vanille & Marille à vu le jour en 2009 dans une arrière cours du célèbre quartier de Kreuzberg à Berlin. Ils travaillent à économiser les énergies comme l’eau et l’électricité, trient leurs déchets et 100% de l’énergie consommée pour la confection et la vente des glaces est écologique (Ökostrom). L’hygiène est scrupuleusement contrôlée par le service d’hygiène et de santé ainsi que par un laboratoire de la Freie Universität de Berlin. Vanille & Marille est engagé dans la vie sociale, culturelle et politique de son voisinage. Par exemple auprès d’un jardin d’enfants, dans un lycée, un centre de rééducation ou encore l’opéra d’été du Schloss Britz et de l’initiative Enough is enough-Open your Mouth 

Alors…? Où trouver Vanille & Marille?

Berlin-Kreuzberg: Hagelberger Straße 1, 10965

Berlin-Stiglitz: Leydenallee 92, 12165

Berlin-Tempelhof: Friedrich Wilhelm Straße 22, 12103

Berlin-Schöneberg: Belziger Straße 24, 10823

Potsdam  (Holländisches Viertel): Benkertstraße 17, 14467

En ce qui concerne les heures d’ouverture, consultez le site afin d’ajouter une nouvelle expérience gustative à votre palmarès: www.vanille-marille.de 

Très bonne dégustation!

 

Marche nordique ou nordic walking: bouger c’est bon pour la santé du corps et de l’esprit

La marche nordique nous vient des pays scandinaves et plus précisément de Finlande. Déjà dans les années 1930, les skieurs de ski de fond utilisaient des bâtons pour s’entraîner l’été. Cette pratique en tant qu’activité physique se popularise dans les années 1960 et compte aujourd’hui de nombreux adeptes à travers le monde. 

Les bienfaits de la marche nordique 

La marche nordique est une discipline dynamique et conviviale qui s’adresse à tous. L’utilisation des bâtons favorisent l’activité musculaire des parties supérieures du corps: les abdominaux, les bras , les pectoraux, les épaules et le cou ainsi que les fessiers, les cuisses et les mollets. C’est un sport-santé très complet qui sollicite 80% des chaînes musculaires. Ce qui est une très bonne nouvelle pour les personnes qui souffrent de mal de dos! La position du corps et l’utilisation des bâtons favorisent l’amplitude pulmonaire et l’oxygènisation. L’activation cardio-vasculaire est comparable à celle d’un petit jogging. Le planté de bâtons au sol assure les vibrations nécessaires dont les os ont besoin pour se fortifier. Pratiquée assidûment, la marche nordique permet aussi d’affiner la silhouette. 

Technique et équipement 

La technique de la marche nordique est très simple. On utilise des bâtons pour propulser le corps en avant suivant le balancement naturel des bras pendant la marche. Les bras suivent le rythme des jambes par un mouvement alterné diagonal et continu. La coordination entre le haut et le bas du corps est harmonieuse. Voilà. 

Pour vous lancer, tout ce qu’il vous faut c’est une paire de bâtons à votre taille. Pour bien les choisir, voici un petit conseil: Multipliez votre taille en centimètres par 0,68. Par exemple, je mesure 170 cm (170×0,68=115,60) j’ai donc besoin d’une paire de bâtons de 115 cm. Ce sport se pratique sur tous les terrains, aussi bien dans la nature  (plage, montagne, campagne…) qu’en ville sur l’asphalte. Libre à vous de porter de bonnes chaussures de marche ou des sandales, un pantalon léger ou une robe par temps chaud.

La pratique de la marche nordique à Berlin 

Capitale européenne verte par excellence, Berlin est une ville idéale pour pratiquer la marche nordique. Cest une activité gratuite que vou pouvez pratiquer seul ou avec des amis. Des cours d’initiation sont fréquemment proposés par la Volkshochschule. Sur les réseaux sociaux vous pouvez également trouver des partenaires et des itinéraires de marche.

Voici une liste de parcs et jardins berlinois pour ceux qui préfèrent la nature à la ville: Volkspark Friedrichshain, Tempelhofer Freiheit, großer Tiergarten, Schlosspark Charlottenburg, Volkspark Rehberge, Volkspark Humboltshain, Viktoriapark, Treptowerpark, Mauerpark…

Bonne balade à tous…

 

 

Art-thérapie: soulager la douleur grâce à votre créativité

Qu’est-ce que l’art-thérapie?

C’est un outil thérapeutique qui permet de s’exprimer lorsque la parole ou les mots nous font défaut et de mettre du sens là où il nous est parfois difficile d’en trouver. L’art-thérapie permet d’enclencher un cheminement vers la connaissance de soi, là où les sentiments et les émotions de tous bois se chevauchent. Là où s’ancrent les douleurs, les événements traumatiques, les ressentis et les pensées liées à des événements particuliers. Il ne s’agit pas d’être doué pour faire un beau dessin. Il s’agit au contraire de former des ponts entre conscient et inconscient à travers les couleurs, les gestes, le corps… afin d’apaiser des souffrances.

Voici les mots de quelques autres afin que vous puissiez vous en faire encore une meilleure idée.

D’après la Fédération Française des Art-thérapeutes « l’art-thérapie est une pratique de soin fondée sur l’utilisation thérapeutique processus de création artistique. »

D’après Céline Turc, art-thérapeute à Draguignan « l’art-thérapie est une pratique thérapeutique qui utilise l’art et le principe de création comme outil de transformation du soi.  »

D’après le Larousse, « méthode utilisant des modes d’expressions artistiques (arts plastiques généralement, mais aussi musique, danse, etc…) à des fins psychothérapiques.

Comment savoir si ça fonctionne? Je vous dirais de vous en remettre à votre art-thérapeute pour vous guider et de vous laisser du temps comme pour une thérapie « classique »avec la parole.

Comment ça marche concrètement?

En ce qui concerne l’art-thérapie dans le cadre d’un  séjour dans une unité de soins contre la douleur ou d’un sejour en unité de soins en médecine psychosomatique à la clinique anthroposophique de Havelhöhe à Berlin, les séances sont au nombre de 4 ou 5 par semaine et durent 1 heure. Elles sont encadrées par un art-thérapeute et se déroulent dans un atelier où tout un tas de matériel est mis à la disposition des patients. Durant la semaine et les week-ends, l’atelier reste ouvert et il est tout à fait permis d’occuper les lieux pour créer et se changer les idees.

Deux options s’offrent à vous: il est possible soit de peindre ou dessiner soit de travailler la terre. C’est à vous de voir ce que vous préférez faire. Lors de mon premier séjour dans le service de soins anti-douleur j’ai préféré travailler la terre après avoir essayé la peinture. Je me suis sentie très mal à l’aise face à la craie et aux couleurs (ce qui m’a d’ailleurs donné à reflechir). Quoiqu’il en soit, lors de la première séance de travail avec l’argile,  j’ai dû réaliser « quelque chose » au choix. J’ai fait une boîte en forme de pomme. Lors d’un entretien à la deuxième séance, l’art-thérapeute m’a médusée en mettant exactement le doigt là où ça coince…et pourtant je n’ai fait qu’une boîte en forme de pomme. Je suis du genre sceptique mais volontaire et curieux. Je suis néanmoins convaincue que ces thérapeutes maîtrisent leur sujet.

L’art-thérapie et plus concrètement l’art-thérapeute accompage les personnes tout au long de leur séjours. Il ou elle est attentif/ve au processus thérapeutique qui s’élabore lors de la création : Quels matériaux va choisir le patient? Quelle gestuelle? Que dit le corps? Quelle sont les différentes étapes jusqu’à ce que le patient ajoute la dernière touche? Quelle sont les manifestations émotionnelles? Car l’action d’entrer en création et de produire est thérapeutique en soi. 

À qui s’adresse l’art-thérapie, quand et pourquoi?

L’art-thérapie s’adresse à toutes les personnes jeunes, moins jeunes ou âgées qui ont des difficultés à s’exprimer et communiquer verbalement avec les autres. Ainsi qu’aux personnes qui ont des difficultés à relier leurs pensées, leurs paroles, leurs mots à leurs ressentis et leurs émotions à leur corps. Si vous souffrez le douleurs chroniques comme moi ça doit sacrément vous parler. 

L’art-thérapie peut vous aider à traverser des périodes de crises comme la maladie, les douleurs chroniques,  les événements traumatiques et tous types de difficultés qui jalonnent parfois la vie (la liste est longue). L’art-thérapie est un outil thérapeutique d’accompagnement qui a déjà aidé de nombreuses personnes et je me compte parmi celles-ci. Je suis restée à de nombreuses reprises assise sur une chaise dans l’atelier  face à ma feuille blanche avec mes feutres sans penser que j’avais mal parfois pendant plus de 20 minutes. L’art-thérapie me permet de mettre la douleur à un second plan et de reflechir à ce que je peux changer chez moi pour me rendre la vie plus facile.  C’est de cette manière que je dois continuer à avancer au quotidien (d’après mes nombreux médecins et thérapeutes). Il s’agit de reprogrammer mon cerveau dans sa façon de traiter les informations qui concernent la douleur. 

L’art-thérapie n’est pas une solution miracle contre les douleurs chroniques. Cependant elle s’intègre dans le programme global de prise en charge pluridisciplinaire de la douleur. C’est en combinant plusieurs techniques entre elles que la qualité de vie peut être améliorée. C’est dure. Mais pas impossible! Rien ne vous empêche d’acheter un cahier de coloriage et des crayons de couleur si ça vous parle davantage. L’essentiel face à la douleur c’est de tout essayer.